Undertale



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Administration :: Règlement et contexte :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte du Forum

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/07/2017
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur




Détermination
Fondatrice
Sam 12 Aoû - 19:15


Racines
L'Homme et son grand H. Le Monstre et son grand M.

Il fût un temps, dit-on dans les écrits, où les Monstres et les Humains vivaient en harmonie sur la surface de cette belle planète bleue. Les deux races régnaient en maître sur cette surface. L'un magique. L'autre physique. L'un veut vivre en paix. L'autre a une envie de savoir insatiable. Les Humains ne sont jamais satisfaits, ils veulent toujours faire plus, faire mieux, oublier ses siècles d'existences primitive. L'Homme, avec son grand H ne veut plus être l'animal sauvage opprimé, il ne veut plus vivre tranquillement comme les Monstres. L'Homme veut régner en maître absolu sur la surface de la Terre. Ils ne voulaient plus de famine. Plus de guerre. Toujours plus de population. Toujours plus de confort. Toujours plus de technologie. Toujours plus de savoir. Toujours plus d'emprise sur ce monde qui s'ils continuent verra sa chute libre.

L'Humain peut aller loin. Très loin pour se satisfaire. Il fera tout ce qu'il peut, même les pires monstruosités pour arriver à ses fins. Car il se croit plus fort que tout. Il se croit invincible. L'Homme se croit supérieur en tout point aux autres créatures que cette merveilleuse planète a crée.

Toi. Homme. Toi, qui lis ses lignes. TOI, tu n'es pas un Monstre, ceux avec leur M majuscule. Tes prunelles passent sur ses lignes sans les voir. Car tu te dis que je suis folle. Tu te dis que je suis misanthrope. Tu n'as peut-être pas tout à fait tort. Mais ne sais-tu donc pas regarder plus loin que le bout de ton nez, Humain ? Ne vois tu point ce que tu as engendré dans ta folie ?

Vous étiez des être si fascinants. Des êtres avec le pouvoir d'oublier, le pouvoir de venir à bout de sa peur et d'avancer malgré les embuches. Avoir une telle envie de savoir, une telle peur de l'ignorance est si merveilleux. Alors où est le problème ? Là où il y a vos bons côtés. Vous oubliez. Et vous êtes déterminés. Déterminés à vivre. Déterminés à apprendre, à ne plus jamais avoir peur, à ne plus souffrir sans raison. Vous oubliez la douleur que cela fait de mettre un enfant au monde. Vous oubliez la douleur des règles mesdames. Vous oubliez l'agonie de la guerre. La torture de la faim et de la soif. Vous avez que ça fait mal. Mais vous ne vous souvenez plus de ce que ça fait. Vous savez juste que pour rien au monde vous ne ressentirez certaines choses. Mais parfois, vous recommencez. Vous vous battez. Vous tuez. Vous accouchez. Vous vous autodétruisez. Comme vous détruisez le monde.

Les Monstres sont différents. Ils ont ce côté enfantin et naïf que vous aviez enfant que vous avez perdu en grandissant. Les Monstres ne veulent de mal à personne. Ils vivent. Ils ne veulent surtout pas oublier ce que ça fait que de souffrir pour avoir à manger. Ils ne veulent pas oublier la douleur d'un coup de pieds. Pour ne pas avoir à le faire aux autres.

Humain. Vous les craignez. Pourquoi ? Pour leurs âmes. Vous autres, n'aimez pas avoir à souffrir, vous n'aimez pas être inferieur à quelque chose. Dans un cas échéant ou la race aurait le pouvoir disons.. Le pouvoir de leur arracher leur âme. Alors, vous avez commit l'irréparable. Et la guerre a éclater.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/07/2017
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur




Détermination
Fondatrice
Sam 12 Aoû - 19:16


Racines
L'Underground.

La guerre a éclater. Les Humains craignaient la capacité des Monstres à leur arracher leur âme. La guerre fût terriblement meurtrière. Pas un seul humain ne perdit la vie. Mais de nombreux Monstres tombèrent en poussière. En ce temps, tout deux avaient la magie. Mais l'infériorité physique des Monstre c'est avérée fatale. Ils se sont fait massacrer. Et enfermer sous terre. Chaque Monstre se mit à maudire la race Humaine. Ils leur avaient tout pris. Tout volé. Mais ils gardèrent espoir. Ils allaient sortir d'ici. Certains écrits disent que la rune delta a vu le jour. Pour rappeler qu'un ange allait les sortir d'ici. Ou tous les tuer.

L'Underground a toujours eu de nombreux problèmes. La surpopulation. L'entassement. Le manque de certaines ressources. Le manque de vitamine D. Mais les Monstres n'ont pas tous développer de la haine. Ils ont développer une forte rancœur. Tout en gardant leurs espoirs et leurs rêves de voir à nouveau la lumière du soleil. Enfermés ici, à continuer de vivre, le sourire sur le visage.

Un jour. Alors que l'année 201x montait un beau levé de soleil à un enfant grimpant le Mont Ebott. L'Humain asexué vint se tenir au dessus du gouffre sans fin scellant les Monstres sous Terre. Bien des années après la guerre. Le petit bipède se jeta dans le vide. Mais contre toute attente, le gamin sans genre survécu. Le petit Prince (Non pas lui, Asriel) entendit la chute vertigineuse de l'Humain tombé. Il ramena chez lui cet enfant survivant.

« On dirait que ça venait de là bas...
Oh ! Tu as fais une chute n'Est-ce pas...
Tout va bien ?
Tiens, lèves toi...
...
Chara hein ?
C'est chouette comme nom.
Moi c'est Asriel. »

Il fût élevé par Toriel Asgore et Asriel Dreemurr comme un membre de la famille. Haineux de l'humanité, le petit Humain fût surprit par tant de chaleur.

Pensez vous que c'est ce qui l'a poussé à ingérer des boutons d'or jusqu'à la mort ? Pensez vous que Chara et Asriel voulaient remonter à la surface pour libérer le Monstres ? Pensez-vous que Chara voulait qu'Asriel prenne son âme, remonte à la surface, et en déposant son corps à son village, prenne six âmes humaines, et les libèrent tous ?

Est-ce qu'Asriel aurait refusé ? Malgré ce que lui demandait Chara, qui elle était purement misanthrope et voulait tuer tout les humains ?

Quoi qu'il en soit. C'est su passé. Le plan de Asriel et Chara a échoué. Et ils sont morts tout les deux.

Le jeune prince st rentré au royaume, et s'effondra en poussières. Donnant au passages à l'Underground les poussières de son âme mélangée à celle de Chara. Formant les premiers Boutons d'Or. Qui donneront grâce aux expérience du jeune Docteur Alphys Flowey la fleur.

Mais Alphys n'est le scientifique royal que depuis peu. Et ce n'est pas elle qui à crée l'origine de l'énergie qui circule dans l'Underground. Offrant électricité, réseau, internet aux Monstres. Le Core est une invention du Docteur Gaster. Mort dans sa propre invention. Mort dans des circonstances mystérieuses et qui restent un mystère total. Et le restera sûrement.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/07/2017
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur




Détermination
Fondatrice
Sam 12 Aoû - 19:17


Racines
Frisk

Sept. Il faut sept âmes humaines pour briser la barrière. Et pour enfin revoir la lumière du jour. Les Monstres en avaient déjà réuni six. Quelle que soit la manière. Que ça soit Sans, Undyne ou Asgore, ils ont récolté une âme de gentillesse, une âme de justice, une âme de bravoure, une âme d'intégrité, une âme de persévérance et une âme de patience. Tout ce qu'il leur manquait, c'est une âme de détermination. La détermination d'une enfant de 8 ans s'il le faut. L'héroïne de l'Underground, Undyne, le sait. Et cette âme déterminée, cette âme rouge vif, c'est la solution à tout leurs problèmes. Cet enfant nommé Frisk. Cet enfant dont personne ne connaît ne serais-ce que le nom. Personne ne connaît son passé, ni ses raisons d'être venue dans l'Underground. Mais ils avaient besoin de son âme.

Frisk. C'est son nom. C'est le nom que personne n'a voulu connaître de peur qu'en l'entendant à nouveau, ils n'ai de la peine en pensant à une enfant asexuée à qui ils ont arraché son âme pour enfin être libres. Frisk est tombée dans l'Underground. Elle est partie. Elle a été forcée de voler l'âme du Roi Asgore pour rentrer chez elle. Personne ne sait ce qu'il c'est passé entre le moment où l'enfant à porter le coup ultime au roi, et le moment où plus personne ne l'a revue.

Ils ne savent probablement plus ce qu'elle a fait. Si elle a épargné les Monstres. Ou si elle a subit le courroux du Juge. Frisk est un enfant qui n'a comme jamais existé. Il n'y avait que son âme. Une âme humaine. Puissante. Libératrice. Une âme, une unique âme, l'unique âme dont ils avaient besoin pour sortir de cet enfer.

Il n'y avait pas un sourire d'enfant. Pas les larmes d'un enfant terrifié. Pas un petit corps frêle mais dynamique. Pas une petite voix d'enfant. Juste une âme. Un humain.

Pas une mère prenant dans ses bras une dernière fois un enfant qu'elle aurait tant voulu sauver. Pas un grand squelette qui a joué les séducteurs et amis protecteurs. Pas un gentil squelette souriant tentant avec fainéantise de protéger cette petite forme se défilant à l'horizon. Pas cette grande femme poisson faisant le plus grand et le plus beau des sourires en donnant des leçons de cuisine. Pas une scientifique royale aidant un petit enfant à atteindre un but un peu flou. Pas un juge qui avait remarqué que la petite forme, toujours en vie, n'avait pas un LOVE très extravagant : 1. Pas une petite forme troublée par des flammes incandescentes déchirées de remord pleurant pour ne pas se battre.

Juste un humain. Juste une âme. Juste l'humain.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/07/2017
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur




Détermination
Fondatrice
Sam 12 Aoû - 19:18


Racines
L'enfant oublié


L'Humain chût a disparu. Comme envolé des mémoires et de la réalité.  Frisk. C'est un nom étrange non ? Un nom oublié. Qui n'a jamais été connu dans l'Underground. Juste "l'humain". Un humain comme un autre. Parti pour retrouver sa famille. Probablement. Ou sa liberté. Probablement. Ou parce qu'on en avait après sa peau. Probablement.

Et c'est ce qu'elle a fait. Frisk est revenue. Mais personne ne se souvient d'elle. Sauf le petit squelette qui a choisit de l'épargner. La sentinelle de la forêt de Snowdin. L'être le plus puissant de l'Underground. L'histoire recommence. Et sa détermination semble sans fin. Une détermination bien vaillante. Mais pour aller où ? Le but est flou. Peut-être même inexistant. Juste recommencer pour faire quelque chose d'autre que ce qu'il s'est passé la dernière fois. Mais le voyage sera long. Et la liberté des Monstres reposent sur ses frêles épaules. Ses choix auront un impacte. Ou l'ange de la liberté. Ou l'ange de la mort.

Ciel aveuglant. Détermination incandescente. Sourire flamboyant. But totalement absent. L'enfant déchût s'apprête à faire un choix qui va faire basculer la time line. Elle va faire comme chacune des cellules de son propre corps en ce moment même : Prophase, condensation. Métaphase, division et alignement. Anaphase, séparation et migration. Télophase, section de la cellule mère pour en former deux filles. Le cycle allait recommencer à l'infini jusqu'à ce que la totalité des cellules de la Time Line se soient dupliquées, et qu'il n'y a nulle trace de l'ancienne. Une nouvelle time line est née.

Frisk a beaucoup à dire. Beaucoup à faire.

Ca faisait si longtemps qu'elle n'était pas venue ici. L'enfant humaine se trouve au sommet du Mont Ebott. Encore une fois. Elle va le faire de manière symbolique. Elle est au sommet du gouffre qui lui a ôté la vie pour la première fois. La main tenue au dessus d'un encadrement doré. "Reset" est inscrit dessus. Mais elle y lit le mot "libération". Sa détermination brûle en elle. Ca dévore son âme d'une douce morsure rougeoyante comme des flammes. Des flammes douces. Qui ne font pas mal. Une morsure sans douleur. Morsure de vie. Cette sensation remplie Frisk de détermination.

Un sourire se dessine sur le visage de l'enfant exhumé. Un sourire nostalgique. Elle a oublié beaucoup de choses depuis tant d'années. La petite fille de 8 ans en a désormais 16. Mais depuis le dernier message de Sans, la fillette qui n'en est plus une voit ses souvenir fourmiller dans sa tête. Ca grouille et ça s'agite. C'est insupportable. Elle voit des visages et ne sait plus à qui les attribuer. Des noms tourbillonnent dans sa tête et l'obsède. Sa détermination aussi. Elle l'a menée jusqu'ici. Pour faire quoi ? Pour tout recommencer. Pourquoi ? Pour tous les sauver ? Sauver qui ? Pourquoi ? Quelle importance ? Elle le peut, alors qu'Est-ce qui compte plus que ça ?

Toriel. Sans. Papyrus. Undyne. Alphys. Asgore. Flowey. Les noms et les visages s'étirent et se déforment. Ils se mélangent et se brisent. Elle a comme des boules de verre dans la tête. Son cœur est lourd de les avoir abandonner aussi longtemps. Mais cette fois. Plus question de se défiler. Plus question d'avoir peur. Elle n'a pas peur de mourir. Elle n'en a jamais eu peur. Quoi qu'il arrive, elle reviendra. Encore et encore. Elle était déterminée à vivre. Maintenant, elle est déterminée à tous les sauver. Peu importe que le temps ai emporter beaucoup de choses. Peu importe que ce but soit flou et presque obsolète pour une raison qui lui échappe.

Ils ont laisser dans sa mémoire une marque indélébile. L'Underground n'était pas un rêve. Maman chèvre existe. Les squelebros aussi. Il y a aussi une adorable fleure dorée qui parle. Et qui n'a pas d'âme... Un pauvre enfant décédé depuis longtemps déjà. La magnifique caverne aux couleurs bleutés avec les fleurs qui répètent tout en écho existent. L'appel de Sans n'est pas un canular odieux. Elle n'a pas rêver. Elle en est sûre. Peu importe les psychiatres, les spécialistes, les légendes qui ne sont que des comptes pour enfant. L'Underground existe. Elle est déterminée à croire qu'il existe. Il n'y a rien d'intéressant, dans ce monde. Déjà à 8 ans elle le savait. C'est pour ça que sa détermination l'a poussée jusqu'ici.

Frisk ferme les yeux. Ecarte les bras. L'une de ses mains flotte toujours au dessus du Reset. Lève le menton. Et se jette dans le vide. Sa main s'appuie sur le bouton de révolution.

Frisk sent l'onde glacée. Sent que son corps a changé. Sent que la puberté est un lointain souvenir.

Frisk ouvre les yeux. Il y a beaucoup de sang dans les boutons d'or sous elle, et elle n'arrive plus à bouger. Elle commence à voir trouble. L'enfant ferme les yeux. Sa respiration cesse. Son âme se brise.

Frisk se souvient. La petite fille tombée se souvient de ce qu'il va se passer. Des paroles de Flowey. Elle n'a pas mal du tout. Elle a dû se briser la nuque. Mais elle sait que les fragments de l'âme perdue l'aideront. Et lui redonneront le pouvoir des sauvegardes. Encore.

Son âme se reforme. La jeune fille en vert n'est pas visible. Mais audible. Elle ne dit pas encore un seul mot mais Frisk sait qu'elle est là. Bien qu'elle n'ai pas encore deviné qui elle est. Et ne le devinera très certainement jamais. Elle n'en a pas l'envie d'ailleurs.

L'enfant marche jusqu'à Flowey.

« N'oublie pas ! Ne tue personne cette fois-ci ! »

Un visage familier apparaît devant la jeune fille. Frisk sourie. Ses souvenirs refont surface. Tarte au caramel cannelle. Maman-chèvre. Professionnelle à Goat simulator depuis 1970. Heartache. Home. Fallen Down.
Toriel
Murmure Frisk en silence. Son sourire lui a manqué. La douceur de sa fourrure aussi. Le ton de sa voix doux et fort à la fois.

Mais.. Toriel ne vint pas. C'est quelqu'un d'autre qui accueillit ses pas. Qui accueilli les deux âmes dorénavant enchevêtrées d'un esprit et d'un vivant.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 13/07/2017
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur




Détermination
Fondatrice
Jeu 26 Juil - 13:54


Racines
Time Line défectueuse

Cette time line est différente. S'est rendu compte l'être oublié après son trépas. Toriel n'est pas là. Continua la voix, dans l'esprit de Frisk. En continuant leur chemin les deux jeunes enfants se rendirent compte que les portes des ruines étaient ouvertes. La maison de Toriel était toujours là. Elle y habitait toujours. Apparemment. Mais elle était introuvable. Il y avait aussi de nombreux enfants.

Qui avait donc le pouvoir des sauvegardes ? Étant donné que le temps a été remonté de quelques secondes à notre arrivée ▬ et mort ▬, ça doit être nous. Chara pensait que l'être de l'Underground, baignant dans la magie des Monstres, ayant le plus de Détermination détiendrait les pouvoirs de la sauvegarde. Ca ne pouvait être qu'un humain. Et il y avait désormais une humaine déterminée ▬ et en vie ▬ au sein de la prison dorée.

Frisk s'en fichait pas mal. Chara aussi, à vrai dire. Alors elles, ou ils, sont allé voir les alentours de l'Underground, ne trouvant rien de choquant ici à part les enfants humains en vie et quelques animaux. C'est le journal de la Librarby qui donna la réponse aux enfants perdus. C'était il y a quelques mois, à peine. Leur mère adoptive était sortie des ruines. Dans des flammes de révolution. Elle a fait capituler son époux, menant la révolution d'une main puissante mais bienveillante.

Les six âmes étaient revenues, le Docteur Alphys cherchait un moyen de s'en servir au mieux, car ce qui avait été fait, restait fait. Bien que Toriel aurait voulu trouver un moyen de les rendre à leurs corps. Sait-elle pour Chara ? Se souvient-elle de ses enfants perdus ?

Probablement, car dans les histoires de Gerson étaient toujours aussi poignantes.

« La reine, d'un ton effroyable, dit à son roi la phrase qui raisonna dans l'Underground entier. Pour sûr, des ruines jusqu'à la barrière. On dit que même les cendres des disparus se mirent à pleurer de l'unique phrase de la reine.

Ne fais pas comme si Chara n'avait jamais existé !

Hurla la reine. Sur ces mots, l'air magique transpira, les Monstres ayant entendu se souvinrent de l'enfant perdu. Et pleurèrent. Le visage du roi se souvint de son enfant perdu. Et pleura à son tour, s'effondrant à genoux pleurant la perte de son fils, son enfant humain, et de sa femme. L'Underground entier l'entendit. Et tout humain qui tombe ici désormais, est en sécurité.
»

Chara tressailli. Dans l'ombre de Frisk. Ils ne l'avaient pas complètement oublié.

Mais tout les Monstres ne semblaient pas au courant. Il y en avait quand même encore qui regardaient les enfants avec horreur, même ave peur et colère. La colère de leur avoir volé leur liberté. De les bercer ainsi de désillusion.

Codage par Jibunnie sur LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: Administration :: Règlement et contexte :: Contexte-
Sauter vers: