AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: L'underground :: Les ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUE L'HISTOIRE RECOMMENCE [PUNPUN AND LEIRSA]

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 12
Localisation : Au conflit du réel et du surnaturel ( WC )
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur




Leirsa
Monstre
Ven 5 Jan - 18:02
Des bruits de feuilles froissés résonnais dans les couloirs glacés et sombres des ruines au couleurs pourpre, ainsi que des sifflements accompagnés d'une bonne odeur de tarte.
Tout avais beau être glauque et sombre, une lumière étais présente au bout du chemin, un lit de fleurs dorée étais étendu par terre. La mélodie s'arrêta, ainsi que les pas.
Un dernier bruit résonna, puis le silence.
Le calme dura peut être une minute, ou une heure, personne ne le saura jamais, sauf la présence qui étais dans ses lieux. Les bruits de pas reprennent, ainsi que les sifflements.

_________________
Signature Smile

Leirsa:
 




Merci Moussy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Punpun
Humain
Ven 5 Jan - 18:12
Punpun ferme les yeux.
Punpun ouvre ses petits bras en grand.
Punpun se laisse tomber.
Punpun se sent tomber.
Punpun aime cette sensation.

Le petit oiseau prend son envole. Mais il est trop jeune pour voler. Alors il tombe. Tombe. Et tombe d'une chute enivrante et meurtrière. L'onde glacée fait écho autour du corps sans vie du petit garçon. A moins que ça ne soit une petite fille ? Est-ce-seulement un humain ?

Les mots de Victor Hugo résonnent dans l'esprit de l'oisillon. Un livre si compliqué, inaccessible pour un enfant si jeune. Mais à la portée de Punpun depuis peu. Après tout, qui peut mieux comprendre un condamné à mort qu'un autre condamné à mort ?

"Les hommes, je me rappelle l'avoir lu dans je ne sais quel livre où il n'y avait que cela de bon, les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis."

Et le sursis du jeune condamné à mort est à présent terminé. Enfin terminé.

"La porte du tombeau ne s'ouvre pas en dedans."

Le petit condamné à mort n'avait pas compris cette phrase. Jusqu'à ce instant. En fusion avec le sol. En harmonie avec dame faucheuse et son courroux si doux. La porte du tombeau ne s'ouvre pas de dedans car on la franchis sans jamais la rouvrir. Elle se ferme à clef. Fermée d'une mélodie macabre mais si paisible qu'on s'y prendrait à dormir pour l'éternité.

« Le bonheur sec ressemble au pain sec ; on mange, mais on ne dîne pas : Je veux du superflu, de l'inutile, de l'extravagant, du trop, de ce qui ne sert à rien. »

Punpun a toujours voulu un peu de bonheur. Il n'en a jamais eu. Mais c'est parce qu'il n'a pas su apprécier celui qu'il avait. Il avait son petit monde. Il avait Kami-Sama. Il voulait le monde entier. Qu'on l'aime. Qu'on lui sourie. Qu'on lui dise s'il échouait que ce n'était pas grave. Qu'il n'ai plus sur le corps des taches de la couleur du ciel. Que quand Punpun-Mama le prend le bras, ça soit pour le faire danser. Le serrer contre son cœur. (T'as reconnu Biglo et Oli ???? =D)

Punpun a froid.
Punpun a faim.
Punpun a mal.
Punpun appel.

Kodoku to Funshitsu.

Kami-Sama sourie à Punpun. Il n'en a pas encore fini avec lui. Sourire pervers. Malsain. Eternel.

* Lève toi Punpun. Lui dit il.

Punpun ouvre ses yeux.
Punpun se lève.
Punpun marche.

Punpun entend une petite voix.
- Salut ?.. Qui est-là ? Un autre humain tombé.. Comment t'appelles tu ? Punpun ? C'est un joli nom ! Mon nom est ▬ ! Pourquoi as-tu escaladé la montagne ? Ah... Ce n'est pas une très bonne raison.. S'il te plais ! Viens avec moi ! (référence : https://www.youtube.com/watch?v=TIrISs1ICJY)
Mais Punpun n'a fait qu'imaginer cette conversation. Il voit la forme au loin. Il marche vers elle. Mais il s'imagine ce qu'il pourrait lui dire.

* Tu es rempli de Percévérance. Punpun.
Dit Kami-Sama avec son habituel sourire. Un sourire de forcené. Un sourire malsain et malfaisant. Punpun ne se demande pas ce qu'il essaye de lui expliquer. Et il s'en fiche royalement.

Alors.

Il s'en va. Il continue de marcher. Ecoute la musique qui s'écoule tel une rivière dans ses oreilles.

_________________
Si tu dis "Kodoku to funshitsu",
Il apparaîtra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 12
Localisation : Au conflit du réel et du surnaturel ( WC )
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur




Leirsa
Monstre
Ven 5 Jan - 19:20
Cela faisais des années que personne n'étais venu, ici bas, dans l'Underground. Mais pourtant, une seule personne avais gardée espoir.
Cette personne là, elle croyais, rêvais, espérais la même chose, depuis si longtemps. Elle ne voulais qu'une seule chose. Elle voulais qu'une personne vienne les sauvez de ce monde cruel, sans soleil, sans lumière, sans vie. Les libéré de ce monde, ou presque tout le monde n'avais plus qu'une seule phrase en tête " Kill or be killed ". Cette personne qui attendais un être de lumière, cette personne là ne comprenez pas l'esprit des autres. Cette personne avais fuit tout ses ancien camarade. Elle habitait maintenant dans les ruines d'une ancienne civilisation. Elle vivais seul, avec, comme seule compagnie, sont ombre sur les mur coloré de sa nouvelle demeure. Tout les jour, elle venais se reposé dans le seul endroit lumineux de sa vie. Tout les jour, elle dépose de la nourriture, au cas ou, juste au cas ou quelle qu'un aurais tomberais dans ces terre lugubres. Juste au cas ou qu'elle qu'un entendrais son appel. Au cas ou quelle qu'un entendrais ses pleurs.

Leirsa rentrais chez elle, quand elle entendit des pas derrière elle. Elle n'avais pas entendu d'autre bruit que les siens depuis longtemps. Quand elle se retourna, elle vit une ombre. Une petite ombre avancé.
Tout d’abord, la jeune Monstre eu un mouvement de recule.
Qui es-ce ? Se dit-elle tout d'abord.
Elle se mis a marchez pour voir qui étais cette nouvelle personne. Ami ou ennemi ? Connaissance ou inconnu ?

_________________
Signature Smile

Leirsa:
 




Merci Moussy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Punpun
Humain
Ven 5 Jan - 19:38
Punpun fait volte-face. Il lève sa main inconsciemment. Salut la chose en face de lui. Innocent. L'humain s'avance. Fait face à la fille chèvre. Dans la pénombre la jeune fille se découpe presque en deux.

Innocent, Punpun sors de l'obscurité et incline son visage sur le côté pour l'inciter à venir vers lui. Punpun n'a jamais vu ça. Elle est étrange, cette fille. Mais elle est fascinante. Avec ses oreilles tombantes sur ses épaules et ses yeux pétillants. Elle a sur la peau une fourrure blanche, brune un peu violette sous le découpage de lumière.

Punpun regarde autour de lui. Tout est en ruine. Mais ça a son charme. C'est peut-être même l'une des plus belles choses qu'ai vues Punpun. Violet. Le violet est sa couleur préférée (son âme est violette lmao). Il y a des dessins et des gravures sur les murs. Punpun passe une main sur l'un d'eux et souffle sur la poussière qu'il y a dessus. Il ne comprend pas ce qu'il y a d'écrit. Il n'arrive pas à lire encore, quand c'est écrit à la main.

Punpun se retourne vers l'amas de fleurs. Qu'elles sont jolies avec leur éclat doré. Punpun prend une grande inspiration. Il est dans une caverne, mais l'odeur est fraiche, aérée. Pas une seule trace d'humidité. Le parfum envoutant des fleurs lui rappellent qu'il est tombé dessus. Qu'il aurait du se rompre la nuque.

Interrogateur, il regarde ce qu'il y a par terre, devant ses pousses jaunes. La terre ressemble plus à du béton qu'à une terre meuble où on peut ne pas se faire mal quand on y chute.

L'enfant chu se dit pas un mot et il garda ses lèvres scellées. Attendant que la fille ne s'exprime.

_________________
Si tu dis "Kodoku to funshitsu",
Il apparaîtra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 12
Localisation : Au conflit du réel et du surnaturel ( WC )
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur




Leirsa
Monstre
Ven 5 Jan - 20:31
La jeune Monstre étais heureuse, cela faisais des années qu'elle n'avais vu personne, mais elle étais aussi très mal à l'aise, elle n'avais jamais parlé à un humain, car l'enfant en face d'elle, c'en étais un, elle le savais, elle l'avais lue un livre. Leirsa aimais beaucoup lire, dans sa nouvelle maison, elle avais trouvé des centaines de livres, et ils avais tous de petites annotations, qui expliquait chacun des passage complexe, comme si c'étais un professeur qui avais écris sa pour ses élèves. Leirsa sortie soudainement de sa rêverie et dit aussitôt à l'enfant :

- Bonjour ! N'ai pas peur, je vais te faire aucun mal. Dit-elle. Sa douce voie pleine de gentillesse et de protection résonnais entre les murs froids.
- Je m'appel Leirsa, je suis la seule habitante de ses ruines.
Un souffle froid envahit soudain les couloirs pourpres et la jeune Monstre donna son manteau à l'Humain.
- Tien, ses pour que tu n'attrape pas froid. Suis moi, je vais te montré le fonctionnement de ce que j'appel ma maison.

_________________
Signature Smile

Leirsa:
 




Merci Moussy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Punpun
Humain
Ven 5 Jan - 21:51
(Désolée, mais tu peux changer la couleur de texte s'il te plais ? Ca fait mal aux yeux ^^')

Punpun n'avait pas froid. Pourtant il tremblait. Punpun n'avait pas peur. Pourtant il tremblait. Punpun avait tenté de mettre fin à sa vie. Pourtant il tremblait. Il était en vie. Vie morose et pleine de pensées noires. Solitude. Abandon. Désespoir. Va fait vibrer son âme violette. Il la sent en lui. Cette petite chose si fragile et si forte qui s'agite en lui.

Kami-Sama, que la ligne verte semble longue...

Punpun a senti sa vie défilé entre ses petites mains. Il a vu le ciel devenir aussi soluble que le café qu'il volait à la maison le matin avant d'aller à l'école.

- Bonjour ! N'ai pas peur, je vais te faire aucun mal. Je m'appelle Leirsa, je suis la seule habitante de ces ruines. Elle pose sur les épaules de Punpun une veste. Mais Punpun n'a pas peur. Il n'a pas froid non plus.

But he is shaking.
But he is alive.
But he failed.
traduction:
 

Tiens, c'est pour que tu n'attrapes pas froid. Suis moi, je vais te montrer le fonctionnement de ce que j'appel ma maison.

Le petit garçon pris la main de la fille chèvre. Elle en avait, une jolie voix. Douce. Gentille. Rêveuse. C'est ça un ange ? Un ange comme au paradis ? Elle en avait de la chance. L'oisillon piégé dans la toile d'une araignée géante sent que son agonie va être longue. Car dame Araigne (c'est l'araignée dans le seigneur des anneaux, celle qu'a voulu bouffer Frodon) aime s'amuser avec ses proies avant de les manger. Et l'oisillon, même s'il est le porteur de l'anneau, ne peut que se débattre.

Frodon se débattra.
Rien ne se passera.
Le hobbit capitulera.
Sam à sa rescousse viendra.
Sauron le hobbit vaincra.


Mais Punpun, lui, est fatigué. Muet. Il suit la fille sans mot dire. Une maison, ça ? Ca ressemble à une forteresse. Une grosse forteresse barricadée où aucun méchant ne peut entrer. Qui sont les méchants ? Punpun est-il un méchant ? Au fond de lui, il l'espère bien. Il adore le dragon Smaug.

_________________
Si tu dis "Kodoku to funshitsu",
Il apparaîtra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 12
Localisation : Au conflit du réel et du surnaturel ( WC )
Monstre
Voir le profil de l'utilisateur




Leirsa
Monstre
Mar 9 Jan - 18:13
J'adore les couleurs au teinte violette et turquoise, sorry !
(Sois contente, j'ai fait un effort pour l'anglais.
J'ai eu un 18 sur 20 à ma dernière note !
Bref, la persévérance, sa ressemble un peu à la détermination, non ?)


Les mains de l'enfant étais froide, mais chaude au milieu, Leirsa les serra légèrement plus fort, sans lui faire de mal.
La jeune Monstre accompagna l'enfant dans les couloirs glauque et effrayant des ruines jusqu'à arrivé dans une grande salle fleurie baignent dans la lumière.
:
 
En montant les marches, Leirsa avais de plus en plus peur pour elle et l'enfant.
M’apprécie t'il ? Es t'il gentil ? Es-t'il blessé ? Pourquoi il ne me répond pas ?
Elle se posais plein de question qui se bousculais dans sa tête, mais elle oublia tout en rentrant dans sa maison.

- Bienvenu. Dit-elle avec une voie remplie de douceur, de gentillesse et de protection.

_________________
Signature Smile

Leirsa:
 




Merci Moussy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 24/10/2017
Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Punpun
Humain
Mer 10 Jan - 13:27
Punpun regarde avec admiration le décor qui se dresse devant ses yeux. Son visage prostré des ténèbres ne montre rien, mais ses prunelles noires se baladent de gauche à droite, puis de haut en bas. Il regarde à ses pieds. C'est frais. Mais chaud à la fois. Leirsa n'a pas la même main que Punpun-Mama (c'est ainsi que je nomme sa maman). Punpun-Mama a des mains très grandes. Très fortes. Très froides. Très rêches. Le Monstre, lui, avec son grand M, a de grandes mains douces et chaudes. Mais pas comme les mains de Punpun-Papa, celles de Leirsa ne sont pas moites.

Punpun tenta de suivre la femme chèvre, mais ses jambes commençaient à lui faire très mal sous son pantalon. Son dos aussi. Ainsi que sa tête...
* Bah oui Punpun, tu as sauté. Tu as survécu, mais pas sans séquelles.

A ses pieds, Punpun ramassa une fleur d'or qui avait été arrachée probablement par des pas précipités. Il huma son parfum et la contempla, au creux de sa main. On aurait dit une pauvre créature, elle n'avait plus de tige et il émanait d'elle un parfum très puissant. Elle avait une magnifique couleur dorée. Il se rendit compte que la stature imposante et ses vêtements la rendaient plus froide que ce qu'elle n'était. Ca faisait un contraste étrange et dérangeant pour l'enfant.

Le petit garçon peu loquace posa ses petits genoux dans les immenses mains de Leirsa et s'y leva. Il se mit sur la pointe des pieds et accrocha la fleur à la corne de la chèvre, dans ses cheveux. Il admira son travail et fit un petit bond en arrière.

Puis il parti devant, muet comme une tombe, à observer les ruines d'un œil fasciné.

_________________
Si tu dis "Kodoku to funshitsu",
Il apparaîtra.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undertale :: L'underground :: Les ruines-
Sauter vers: